Rapports entre les français de l'avant et l'arrière ?

Verdun, bataille de La Marne, Traité de Versailles, Causes et effets...

Modérateurs: quark, Ringo

Rapports entre les français de l'avant et l'arrière ?

Messagede lulu_salacia » Dim 25 Fév 2007 10:45:26

Bonjour à tous!

Voilà, je souhaiterais avoir des informations sur les rapports entre les français de "l'avant" et les français de "l'arrière" durant la Première Guerre Mondiale. Si vous avez des liens ou bien même tout simplement quelques idées, faites-les moi savoir!!
Merci beaucoup :) :)
lulu_salacia
 

Messagede Denis » Dim 25 Fév 2007 11:32:42

Bonjour, ci-joint une carte postale d'époque illustrant bien ton sujet....
Cordialement
D.
Image
Denis
 

Messagede spad » Dim 25 Fév 2007 12:01:29

bah y a ceux qui buvaient un café pepere sur les champs et ceux qui se faisaient vaporiser par un obus de 280 dans les tranchées boueuses et pleines de rats
dieu est du coté qui possède l artillerie la plus nombreuse
spad
Comte
 
Messages: 330
Inscription: Lun 25 Sep 2006 20:20:32

Messagede Marquis de Chambonas » Dim 25 Fév 2007 13:35:51

spad a écrit:bah y a ceux qui buvaient un café pepere sur les champs et ceux qui se faisaient vaporiser par un obus de 280 dans les tranchées boueuses et pleines de rats


C'est peut-être un peu plus compliqué que cela. Tu dois avoir ces éléments là :

- L'incompréhension du fait de la censure et du bourrage de crâne ( les balles allemandes ne tuent pas, le chauffage central est installé dans les tranchées...)

- La pénurie et les emprunts : une guerre totale

- La place des femmes qui évolue : munitionnettes, chef de famille

- Tu peux même faire mention de Radiguet et de son ouvrage le diable au corps.
Avatar de l’utilisateur
Marquis de Chambonas
Duc
 
Messages: 922
Inscription: Dim 09 Oct 2005 12:15:35

Messagede spad » Dim 25 Fév 2007 13:40:09

oui enfin on retiens surtout le choc des poilus en permission devant la nonchalence et l apparent desinteret des gens preservé des horreurs de la guerre pour le conflit et qui se content e de pester devant l incapacité de nos troupes a percer tel ou tel front ce qui a conduit aux mutinerie de 1917, la guerre a deux vitesse celle de ceux qui la font et celle de ceux qui en vivent, qui la critique de loin etc, la seconde guerre mondiale supprimera l arriere puisque les civils subiront des pertesplus lourdes que les militaires du coup il y a un equilibre de l horreur entre population civile et combattant.
dieu est du coté qui possède l artillerie la plus nombreuse
spad
Comte
 
Messages: 330
Inscription: Lun 25 Sep 2006 20:20:32

Messagede Marquis de Chambonas » Dim 25 Fév 2007 13:56:53

spad a écrit:oui enfin on retiens surtout le choc des poilus en permission devant la nonchalence et l apparent desinteret des gens preservé des horreurs de la guerre pour le conflit et qui se content e de pester devant l incapacité de nos troupes a percer tel ou tel front ce qui a conduit aux mutinerie de 1917, la guerre a deux vitesse celle de ceux qui la font et celle de ceux qui en vivent, qui la critique de loin etc, la seconde guerre mondiale supprimera l arriere puisque les civils subiront des pertesplus lourdes que les militaires du coup il y a un equilibre de l horreur entre population civile et combattant.


Mais là, tu sous-entends que la population connaissait la réalité de la situation des tranchées. C'est par la confrontation des deux vécus que la réalité apparaitra à ceux de l'arriére. Les premiers permissiionnaires vont rentrer dans leurs familles qui ignorent complétement le déroulement réel de la guerre. Certains poilus refusant même d'en parler lors de leur permission.
La censure des lettres est une triste réalité aussi, tout comme le bourrage de crane par l'intermédiaire de la presse.

Effectivement il y a des planqués à l'arriére, pas forcement bourgeois, puisque les ouvriers spécialisés dans l'armement sont restés en postes.

Il est evident que l'on ne peut comparer les sacrifices des soldats avec la pénurie que connait la population civile. Mais si la première guerre est considérée comme la première guerre totale c'est que justement toute la société est touchée par le conflit. (dimension humaine, économique etc...)

Parfois ce que l'on retient n'est pas forcement la vérité historique. Pour cette guerre le parfait exemple de ce phénomène concerne le départ des poilus. Dans combien d'ouvrages encore, ou dans la mémoire collective on retient que les français et les allemands sont partis en chantant à la guerre ! En criant : " Dans deux semaines à Verdun !"

Joli fable lié déjà au bourrage de crane mais qui demeure dans les esprits. D'autres historiens ont étudié précisement les cahiers des soldats partants et tous relèvent la même peur légitime.
Avatar de l’utilisateur
Marquis de Chambonas
Duc
 
Messages: 922
Inscription: Dim 09 Oct 2005 12:15:35

Messagede spad » Dim 25 Fév 2007 14:10:41

je ne blame pas les civils qui de toute facon n avaient rien d autre a faire que de continuer a vivre leur vie en attendant pour certains un pere un mari ou un frere avec angoisse, mais il est evident que pour celui qui a vecu l horreur ultime de la guerre avec ses image de corps demembrés , les combat au corps a corps et toutes les joyeusetés de l armement de l epoque en passant des gazs de combat au mines etc , la vision de la vie de l arriere devait retourné l esprit (deja passablement ebranlé) de ceux qui ont connus les deux tableaux. dans cette guerre ont atteint un paroxysme de violence jamais connu alors et pourtant seul quelques portions de pays sont concerné physiquement par ce conflit, pour la majorité du pays cette guerre est comme celle que les grand parents on connu en 1870 un conflit lontaint qui nous touche par des nouvelles de morts qui reviennent ou des privations, une popualtion masculine relativement absente et des medias qui diffuse neamoins continuellement leur nouvelle sur ce conflit. je suis pas vraiment sur que dans l esprit des gens de l arriere cette guerre fut radicalement differente des autres.
dieu est du coté qui possède l artillerie la plus nombreuse
spad
Comte
 
Messages: 330
Inscription: Lun 25 Sep 2006 20:20:32

Messagede Marquis de Chambonas » Dim 25 Fév 2007 14:30:19

spad a écrit:je ne blame pas les civils qui de toute facon n avaient rien d autre a faire que de continuer a vivre leur vie en attendant pour certains un pere un mari ou un frere avec angoisse, mais il est evident que pour celui qui a vecu l horreur ultime de la guerre avec ses image de corps demembrés , les combat au corps a corps et toutes les joyeusetés de l armement de l epoque en passant des gazs de combat au mines etc , la vision de la vie de l arriere devait retourné l esprit (deja passablement ebranlé) de ceux qui ont connus les deux tableaux. dans cette guerre ont atteint un paroxysme de violence jamais connu alors et pourtant seul quelques portions de pays sont concerné physiquement par ce conflit, pour la majorité du pays cette guerre est comme celle que les grand parents on connu en 1870 un conflit lontaint qui nous touche par des nouvelles de morts qui reviennent ou des privations, une popualtion masculine relativement absente et des medias qui diffuse neamoins continuellement leur nouvelle sur ce conflit. je suis pas vraiment sur que dans l esprit des gens de l arriere cette guerre fut radicalement differente des autres.


Merci, je comprends mieux ton point de vue. Bonne journée.
Avatar de l’utilisateur
Marquis de Chambonas
Duc
 
Messages: 922
Inscription: Dim 09 Oct 2005 12:15:35

Messagede lulu_salacia » Dim 25 Fév 2007 14:58:43

merci bcp de vos réponses... mais il y a tellement de choses !! qulequ'un pourrait me récapituler toutes les idées pour les rapports entre l'avant et l'arrière ? merci !!
lulu_salacia
 

Messagede laselve » Dim 25 Fév 2007 17:52:34

Lisez LE FEU (Journal d'une Escouade) de Henri Barbusse .La vie de 17 hommes sur le front durant la premiere guerre mondiale racontee par un acteur.( prix Goncourt 1916 – source Wikipedia) Découvert sur un site de livres numériques gratuits.

http://www.ebooksgratuits.com

Extrait de : « Le feu » de Henri Barbusse (1915)

« À la mémoire des camarades tombés
à côté de moi à Crouy et sur la cote 119 »

Cinq Poilus en permission d’une journée après un an et demi de tranchée , abordés dans un café à l’arrière

« ……..
– La vie des tranchées, c'est dur, n'est-ce pas ?
– Euh… Oui… Ah ! dame, c'est pas rigolo toujours…
– Quelle admirable résistance physique et morale vous avez ! Vous arrivez à vous faire à cette vie, n'est-ce pas ?
– Mais oui, dame, on s'y fait, on s'y fait très bien.
– C'est tout de même une existence terrible et des souffrances, murmure la dame en feuilletant un journal illustré qui contient quelques sinistres vues de terrains bouleversés. On ne devrait pas publier ces choses-là, Adolphe !… Il y a la saleté, les poux, les corvées… Si braves que vous soyez, vous devez être malheureux ?…

Volpatte, à qui elle s'adresse, rougit. Il a honte de la misère d'où il sort et où il va rentrer. Il baisse la tête et il ment, sans peut-être se rendre compte de tout son mensonge :
– Non, après tout, on n'est pas malheureux… C'est pas si terrible que ça, allez !

La dame est de son avis :

– Je sais bien, dit-elle, qu'il y a des compensations ! Ça doit être superbe, une charge, hein ? Toutes ces masses d'hommes qui marchent comme à la fête ! Et le clairon qui sonne dans la campagne : « Y a la goutte à boire là-haut ! » ; et les petits soldats qu'on ne peut pas retenir et qui crient : « Vive la France ! » ou bien qui meurent en riant ! … Ah ! nous autres, nous ne sommes pas à l'honneur comme vous : mon mari est employé à la Préfecture, et, en ce moment, il est en congé pour soigner ses rhumatismes.

– J'aurais bien voulu être soldat, moi, dit le monsieur, mais je n'ai pas de chance : mon chef de bureau ne peut pas se passer de moi……. »
« S'il fallait étudier toutes les lois, on n'aurait pas le temps de les transgresser.»
( Goethe )
laselve
Roi
 
Messages: 1760
Inscription: Sam 03 Fév 2007 10:16:39
Localisation: Aveyron

Messagede lulu_salacia » Lun 26 Fév 2007 08:17:07

Merci mais alors quels sont les rapports entre l'avant et l'arrière ? Je ne comprends pas bien... :)
lulu_salacia
 

Messagede lulu_salacia » Lun 26 Fév 2007 11:33:09

SVP aidez-moi...
lulu_salacia
 

Messagede quark » Lun 26 Fév 2007 12:14:37

est ce un interet personnel, ou comme je le crois les besoins d'un devoir ?
si c'est le cas priere de lire les regles du forum :roll:
Quel gouvernement que le mien! L'impératrice est légitimiste, Napoléon-Jérôme républicain, Morny orléaniste, je suis moi-même socialiste! Il n'y a de bonapartiste que Persigny, mais il est fou!
Napoléon III
Avatar de l’utilisateur
quark
DIEU ADMINISTRATEUR
DIEU ADMINISTRATEUR
 
Messages: 1211
Inscription: Jeu 01 Jan 1970 00:33:25
Localisation: Nïmes (gard) France

Messagede lulu_salacia » Lun 26 Fév 2007 12:22:04

En fait ça concerne les deux.... seulement là je n'arrive pas du tout à cerner le sujet! Mais bon si vous ne voulez pas m'aider ce n'est pas grave...
lulu_salacia
 

Messagede lulu_salacia » Lun 26 Fév 2007 12:25:31

je n'attends pas un travail tout cuit, seulement quelques idées...
lulu_salacia
 

Suivante

Retourner vers Première Guerre Mondiale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron