Page 1 sur 1

Etat d'esprit immédiatement avant-guerre

Posté : mar. 08 juil. 2008 09:03:56
par Carman
Bonjour
J'ai retrouvé de vieilles lettres que ma mère a adressées à ma soeur en sanatorium. Je pense intéressant d'en déposer ici quelques extraits:

Le 25 septembre 1938
<<...Les nouvelles politiques sont inquiétantes et déconcertantes; jusqu'où ira ce fou d'Hitler ? On se le demandait hier partout avec angoisse en voyant rappeler deux classes de réservistes, si bien qu'Albert était prêt à envoyer sa famille en Sologne, les H. à repartir en Bretagne avec grand-mère qui voulait aussi nous y entrainer. Sais-tu ce que deviendrait votre sana, si réellement l'invasion boche venait à se produire. Vos docteurs sont-ils mobilisables ? Pas tous, je l'espère.
...
Ici, nous récoltons les poires, les pommes,et le grand champ de pommes de terre que tu as vu le jardinier planter. Il serait bien dommage de laisser tout cela aux Boches.
...
Nous pourrons aller voir [ Henri, mon frère, jeune officier de carrière] de temps en temps [à Dunkerque] si M. Hitler continue à empêcher les permissions.>>

19 mars 1939:
<<...Nous avons reçu d'Henri une lettre longue et intéressante qui t'amusera sûrement. Mais d'autre part tu n'ignores pas les bruits de guerre qui recommencent à empoisonner toute l'Europe à la suite des folies d'Hitler. Il faut bien nous préoccuper, comme tout le monde, d'un possible départ; Sais-tu où votre sana serait évacué en cas de conflit ? J'aimerais connaitre au moins la région pour faire nos projets en conséquence....
Espérons d'ailleurs que nous en serons quitte pour la peur comme en septembre dernier. Les F. ont acheté une propriété dans le Calvados où ils ont envoyé leurs meubles qu'ils ne trouvaient pas en sûreté à Sedan...>>

2 avril 1939
<<...Cette lettre d'Henri te distraira certainement, je te l'envoie pour t'amuser. Mais il n'en est pas moins vrai que la situation internationale reste des plus critiques et que la guerre semble presqu'inévitable à plus ou moins bref délai. Il devient donc nécessaire de la prévoir, et je voudrais savoir sur quelle région vous seriez évacuées.
Annette est en vacances depuis hier soir, et a emmené cet après-midi tous les enfants voir jouer "Trois de saint-Cyr". On voit très bien Henri, parait-il.
...Annette doit partir Jeudi soir, et descendra sans doute à la pension du Parc pour se rendre compte de ce que c'est en vue des vacances...si M. Hitler veut bien attendre jusque là. >>
Henri écrivait dans la lettre en question:
<<...Question permissions, actuellement et jusqu'à nouvel ordre elles vont être distribuées au compte-gouttes à moins qu'elles ne soient suspendues. En tous cas, tant que je serai aux travaux je n'ai pas l'intention de demander de permission de détente...>>

Posté : mar. 08 juil. 2008 18:42:21
par Le Varègue
Merci Carman de nous rester fidèle et de continuer à nous faire partager votre vécu à travers vos récits ou ces citations.

Votre maman suivait donc déjà de près la politique européenne en 38. Quelle lucidité elle avait en qualifiant Hitler de fou avant même qu'on ne découvre l'ampleur de ses macabres projets !

Posté : mer. 09 juil. 2008 08:12:57
par Carman
Le Varègue a écrit : Quelle lucidité elle avait en qualifiant Hitler de fou avant même qu'on ne découvre l'ampleur de ses macabres projets !

Oui; et voici ce qu'elle écrivait le 18 septembre 1939:
<<La situation n'est pas brillante; la malheureuse Pologne entre les Russes et les Boches ne pourra pas tenir longtemps et les forces allemandes vont ensuite se retourner sur nous. Heureusement l'hiver approche; la pluie, la boue gênent beaucoup l'offensive, et les belligérants resteront sur leurs positions dans une paix relative jusqu'au printemps prochain, espérons-le....>>

Re: Etat d'esprit immédiatement avant-guerre

Posté : sam. 16 juin 2012 14:43:44
par heho
Et bien le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est dommage que votre mère n'ait pas été à l'Etat-major à cette époque ! Etant donné le déroulé des mois suivants il faut croire que ces messieurs de l'Etat-major n'avait rien vu venir eux...
La lucidité et la clairvoyance de votre mère m'impressionne, simplicité et précision s y 'ajoutent (la classe).
Mais, il est vrai qu'en ce qui me concerne j'ai toujours entendu dire que les adultes de l'époque savaient de toute façon que la guerre recommencerait (et ce dès tôt dans les années 30, ma famille qui avait des amis à la préfecture en avait la certitude, il ne restait plus qu'à délimiter la date et l'heure du 1914-bis...). Mon grand-père était lui persuadé que l'Etat-major français avait sciemment laissé liquidé la France en 40 comme il avait sciemment envoyé à la mort des générations de paysans en 14... les faits ne lui donnent pas tort il faut dire.

Je voudrais vous remercier carman pour vos témoignages sur ce forum qui font revivre plus vrai que vrai cette époque si complexe. Espérant encore lire quelques souvenirs de votre part.